A propos de la “généreuse” aide de L’État aux associations de protection des animaux


Politique des animaux / jeudi, décembre 24th, 2020

A partir de Janvier 2021, une aide de 20 millions d’euros sera débloquée pour la protection animale, dans le cadre du plan de relance.

De quoi s’agit-il ? car comme d’habitude avec l’administration française, il faut des critères spécifiques et bien entrer dans les cases.

Il s’agit simplement de débloquer des fonds pour 2 choses :

  • création ou agrandissement ou amélioration des locaux des refuges
  • financer des campagnes de stérilisation.

Donc, très généreusement, l’État nous invite à multiplier nos actions sur le terrain, entasser des animaux domestiques dans nos structures, sans se soucier des frais de vétérinaires, soins, alimentation, qui restent à la charge des associations, et donc de nos donateurs.

Quid des petites associations comme la notre, qui fait maison de retraite pour chats âgés, soigne les malades ? et bien rien !

Nous vivons une drôle d’époque dans laquelle les vieux sont bons … pour dégager … et d’ailleurs la SPA, qui, nous le supposons, bénéficiera largement de cette manne, euthanasie les animaux de plus de 5 ans ( sauf erreur de ma part ou changement de politique).

C’est le programme donc …

Encore un plan qui va attirer certaines personnes, pour agrandir et entasser des animaux ( qui ne traîneront plus dans les rues) qui seront nourris au lance-pierre et euthanasiés à la première difficulté…

On ne nous propose donc juste qu’un cache-misère.

Pour les assos qui font le boulot, de donner une vie décente et de l’amour à ces boules de poils, les aliments, les soins, et bien, nous comptons toujours sur votre générosité, l’État n’a pas du tout l’intention de nous aider.

8 réponses à « A propos de la “généreuse” aide de L’État aux associations de protection des animaux »

  1. De la poudre aux yeux comme d’habitude. Histoire de compenser les largesses accordées aux chasseurs et autres tortionnaires d’animaux

  2. C’est triste et injuste pour les petites associations qui se démènent pour sauver les chats vieux et/ou malades et engagent pour la majorité leurs propres fonds, préférant se priver pour les animaux. C’est là que les frais sont les plus importants par rapport à une stérilisation par exemple. Aider à la stérilisation des chats est positif si les politiques tiennent paroles mais il faut aider là où il y a vraiment besoin et non les grosses structures avec pignon sur rue qui dépensent un argent fou rien que dans la communication…

    1. un grand classique. La volonté du gouvernement est simplement de camoufler la misère animale en sortant des rues les animaux, après peu importe le traitement qu’ils subiront.

  3. On “fait savoir” à grands sons de trompettes glorieuses, qu’on fait “quelque chose”, qui ne touche pas au cœur du problème…
    Communication, quand tu nous tiens…
    “En même temps”, “ON” trouve la chasse à courre “culturelle”, la corrida “traditionnelle”, et le lobbyiste des chasseurs st invité au conseil des ministres…

Répondre à admin Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.